Connaître les techniques pour mieux les combattre
''les chats n'ont pas d'avenir à l'université''
Votre responsabilité
S'il vous plaît, veuillez nous signaler tous faits qui pourraient nous amener à démasquer
les coupables.
Si les autorités ne font pas leur travail. Nous rendrons public ce qui sera nécessaire et
elles devront rendre des comptes.
L'opinion publique fera avancer les choses.
Les chats peu farouches peuvent facilement être attrapés par une personne
moindrement habile.
Pour les autres, différentes techniques sont employées...
L'avocate que nous avons démasquée et qui opère depuis plus de vingt ans à
Québec utilise de la nourriture humide en boîte ou des cuisses de poulet rôti. Le
poulet rôti masque peut-être l'odeur de la toge...
Le soir, les cages sont collées sur les haies ou les arbustes feuillus, près de
vos maisons la nuit. Des chats farouches à l'extrême se sont fait prendre.
Pour les chats peu farouches et les chats errants, de la nourriture sèche suffit. Les
cages sont laissées sur de plus longues périodes dans des endroits à l'écart des
résidences.
Un concierge dont nous connaissons l'identité a trappé des chats en plaçant ses
cages près du cimetière Belmont à Ste-Foy.

La vente
Les colliers et les autres pièces d’identifications sont enlevés avant la
livraison au fournisseur qui alimente les laboratoires.
Ces revendeurs peuvent aussi avoir des contacts occasionnels qui leur apportent des
bêtes capturées de façons différentes.
Les labos évitent de se compromettre et ne font pas affaire directement avec les
kidnappeurs.
Certains grands consommateurs comme les universités, prétendront respecter un
code qui les oblige à utiliser seulement des chats avec pedigree.
Compte tenu de leur forte consommation en chats de laboratoire, peut-on être assez
naifs de croire qu'il existe suffisamment de chats avec pedigree en attente d'entrer
dans les universités pour satisfaire à leurs besoins ?

Les périodes critiques
L'été est propice aux enlèvements, mais le début de l’automne est la période le plus à
craindre. Les gens n’ont plus d’activités à l’extérieur, la végétation permet encore de
bien cacher les cages et la noirceur vient tôt. Selon la surveillance des différents sites
que nous faisons dans la province, du début octobre au milieu novembre, les
signalements de disparitions font plus que tripler. Il y a toujours 2 ou 3 secteurs qui
subissent une razzia.
L’hiver se prête mal aux captures, les labos doivent donc s'approvisionner d'avance.

Les lieux propices aux malfaiteurs
Les trappeurs ont la vie facile dans les banlieues.
Les citoyens ont peu de recours contre un règlement buté les obligeant à attacher
leurs chats. Ils se feront dire qu’ils ne respectent pas la loi. Les risques sont minces que
la police enquête sérieusement sur des
disparitions de chats. On en sait quelque chose.

Les profiteurs
À Québec, les plus gros consommateurs de chats sont d'abord une institution plus
que centenaire qui a l'aval de toute la communauté, suivi de près par plusieurs
entreprises qui font rouler l'économie.
Les autorités ne sont pas intéressées à remonter la filière jusqu'à eux pour de
"vulgaires" chats.

L'attitude policière
Presque tout ceux qui s'ont allés signaler la perte de leur chat au poste de police en
2008 se sont fait ridiculiser. Nous possédons plusieurs témoignages de citoyens qui
ont été humiliés. Aujourd'hui, on témoigne un peu plus de respect mais pas plus
d'efficacité.
Counter
craindre.











Même si à la base, leurs fournisseurs sont
souvent des criminels qui ne se contentent
pas seulement de capturer des chats
errants. Les autorités en place vont
toujours chercher à protéger nos chères
institutions contre une mauvaise publicité.
Elles ont tout à craindre cependant de
l'opinion publique. Faîtes connaître notre
site pour que nous puissions jouer notre
rôle de chien de garde. Cliquez sur les
affiches pour obtenir des fichiers à imprimer