Situation très louche, à Le Gardeur…

Je m’explique. Mon frère, qui habite à Le Gardeur, avait un chat. Il s’
appelait Coccinelle.
Moi, qui habite Montréal, j’avais 2 chats de la même portée que
Coccinelle: Rémi et Solange.

Ça fait 5 ans qu’on les a. Ils vont dehors, sans jamais aucune problème.
Cet hiver, Coccinelle a disparu. Quelques semaine plus tard, j’amène à
mon frère mes propres chats, Rémi et Solange, pour mettre un baume
sur le coeur de ses enfants, qui s’ennuient de Coccinelle. Et aussi
parce qu’on a découvert de la moisissure chez nous et on veut que les
chats soient dans un environnement plus sain. Les chats s’adaptent
bien, découvrent la cours, entrent et sortent plusieurs fois pendant les
premiers jours. Puis, dans la nuit du 27 au 28 février 2018, Solange est
la seule à revenir chez mon frère.

En ce samedi, Rémi n’est toujours pas revenu. J’ai distribué des avis
de recherche dans le quartier en expliquant qu’un deuxième chat était
disparu dans le même secteur en peu de temps.

Et aujourd’hui, c’est Solange, qui a demandé la porte vers 11:30, qui ne
répond plus à l’appelle. Je sais que ça ne fait que 2 heures et qu’il est
tôt pour crier à une disparition, mais Solange ne s’éloigne jamais et
revient toujours dès que je siffle. Et là, c’est silence radio.

C’est sur les rues Dagenais et Desparois, à côté du Parc Marie-Soleil
Tougas.